Déshumidificateur sur 100 euros : guide d’achat, lequel acheter ?

La maison doit être l’endroit chaleureux et confortable par excellence. Il devrait également être un lieu sûr pour la santé de toutes les personnes et de tous les animaux de compagnie qui y vivent.

Mais savez-vous ce qui peut gâcher tout cela ?

Humidité.

Il s’introduit dans n’importe quelle fissure, il passe par les fenêtres, il est sur le sol, même à la surface des objets, et il semble pouvoir passer à travers les murs également.

L’humidité est présente dans l’air et donc elle se déplace librement : elle est contenue dans l’air que nous respirons. Nous ne pouvons pas simplement fermer la porte et la laisser derrière nous. Il entre et finit par vivre avec nous.

Un climat particulier, des zones côtières, une mauvaise isolation, des cuisines et des salles de bain avec condensation, l’exposition à une pluie oblique, des fuites… ne sont que quelques-unes des causes possibles.

Lorsque cela se produit dans une maison ou au travail, cela génère un inconfort qui va au-delà du simple désagrément. Un déshumidificateur est une solution utile et efficace qui réduit rapidement plusieurs des conséquences négatives que l’humidité entraîne.

GUIDE D’ACHAT D’UN DÉSHUMIDIFICATEUR

CE QUE JE DOIS SAVOIR AVANT D’ACHETER UN DÉSHUMIDIFICATEUR

Vous n’avez toujours pas trouvé de bon déshumidificateur, bon marché mais de qualité ? Ce guide vous aidera à prendre votre décision, et à rester dans les limites d’un budget d’environ 100 euros.

PUISSANCE DES DÉSHUMIDIFICATEURS

La puissance est mesurée en watts et indique la relation entre la performance de l’appareil et la consommation qui lui est associée. Il mesure également l’efficacité : il est possible qu’un appareil d’environ 200 W fonctionne mieux qu’un appareil de 300 W, même s’il est moins puissant.

En général, la plupart des déshumidificateurs ont une puissance comprise entre 200 et 500 W.

Si nous craignons de trop dépenser, alors nous devrions aller acheter un déshumidificateur certifié A, A+ ou A+++ à haut rendement énergétique.

TYPE DE DÉSHUMIDIFICATEUR

Les déshumidificateurs peuvent être classés principalement dans ces deux catégories :

Les réfrigérants : ils absorbent l’air de la pièce à l’aide d’un ventilateur, puis le font passer dans un système de refroidissement. Si l’air se condense et se précipite goutte à goutte dans le réservoir. L’air est préchauffé à température ambiante puis expulsé.

Déshydratants : Utilisent certaines matières (comme le gel de silice) et, par une réaction chimique, condensent l’humidité dans le réservoir de remplissage. Il y a un flux d’air qui régénère le dessiccateur afin qu’il puisse être utilisé aussi souvent que nous le voulons.

CALCUL DE LA SURFACE OU DU VOLUME DE LA PIÈCE POUR L’ACHAT D’UN DÉSHUMIDIFICATEUR

Pour trouver le meilleur déshumidificateur dans notre cas, nous devons en tenir compte lors de la mesure de la pièce ; plus la pièce est grande, plus l’appareil est puissant.

Multipliez les mesures de l’endroit où il sera placé (longueur X largeur). Par exemple, si nous avons une pièce de 4m de long et 4m de large, sa surface sera de 16m^2 au total (4 x 4 = 16 m^2). Pour obtenir le volume, nous allons également multiplier les dimensions du plafond. Si dans le cas précédent, il était de 3m, nous aurions 16 x 3 = 48m^3.

Dans ce cas, vous devriez donc consulter la comparaison des déshumidificateurs ci-dessus et obtenir un modèle qui couvre une surface de 16m^2 ou un volume de 48m^3.

CAPACITÉ D’EXTRACTION DES DÉSHUMIDIFICATEURS

Cette valeur est donnée par le fabricant en litres / 24 heures. Cependant, chaque fabricant, afin d’établir la valeur de ses appareils, effectue des tests dans des conditions de température et d’humidité différentes, de sorte qu’en pratique, il n’est pas très facile de faire une comparaison si un modèle fonctionne mieux qu’un autre.

Ces indications nous aideront à mieux comprendre la capacité d’extraction :

Faible niveau d’extraction : moins de 8L/24h

Niveau d’extraction moyen : entre 8L/24h et 15L/24h

Niveau d’extraction élevé : entre 15L/24h et 20L/24h

Niveau d’extraction très élevé : entre 20L/24h et 36L/24h

Niveau d’extraction industrielle : plus de 36L/24h

CAPACITÉ DU RÉSERVOIR DU DÉSHUMIDIFICATEUR

L’humidité de l’environnement finira par se précipiter à l’intérieur d’un réservoir, qu’il faudra vider avec une certaine régularité. Si le réservoir est très petit, nous devrons le vider plus fréquemment, ce qui peut être une véritable nuisance.

Il est également possible de trouver un déshumidificateur électrique avec un raccordement direct à une évacuation, pour éviter d’avoir à le vider individuellement.

LA CONSOMMATION DES DÉSHUMIDIFICATEURS ÉLECTRIQUES

Par rapport à la consommation d’électricité, les réfrigérants consomment généralement environ 250 W, tandis que les dessiccateurs consomment en moyenne environ 500 W. Plus la puissance est élevée, plus la consommation est importante.

COMMENT FONCTIONNE UN DÉSHUMIDIFICATEUR ?

Les déshumidificateurs sont des appareils de climatisation capables d’éliminer l’humidité de l’air dans la zone où ils se trouvent. En interne, il intègre un système qui absorbe l’air ; il le fait passer à travers une zone froide ; à ce moment-là, l’eau se condense et précipite, s’accumulant dans un réservoir (que nous devrons vider par nous-mêmes). Enfin, il sort dans l’environnement, avec moins d’humidité, à travers une zone chaude pour retrouver la température qu’il avait.

À QUOI SERT UN DÉSHUMIDIFICATEUR ?

Sa principale fonction est de réduire l’humidité relative de la pièce, mais de manière contrôlée. Elle peut améliorer la qualité de l’air, réduire la chaleur que nous pouvons subir lorsque les températures augmentent (lorsque l’été arrive) et le froid de l’hiver.

En outre, si l’humidité relative du lieu dépasse 50-55%, cela pourrait entraîner des problèmes de santé importants, ainsi que des dommages à la maison tels que l’apparition de moisissures, de rouille, la perte de peinture, etc.

COMBIEN UN DÉSHUMIDIFICATEUR CONSOMME-T-IL ?

Pour savoir combien un déshumidificateur consomme, il faut consulter les données relatives à la puissance (mesurée en W). Certains modèles indiquent la valeur exacte de la consommation, bien que ce ne soit pas habituel.

Il est important de savoir qu’ils ne fonctionnent normalement pas à la puissance maximale possible, il faudra donc toujours soustraire une partie de la consommation.

Ceux qui consomment le moins d’énergie sont ceux à faible consommation : il est possible de trouver un déshumidificateur à faible consommation qui ne sacrifie pas l’énergie pour fonctionner, en obtenant les meilleurs résultats dans l’environnement en question.

L’humidité n’est pas seulement une question de sous-sol. Pour différentes raisons, de nombreuses personnes doivent partager différents endroits de la maison, voire la chambre à coucher. Lorsque cela se produit, il est impossible de ne pas se lasser de cette sensation familière de collant et d’odeur de renfermé.

QUEL EST LE SEUIL D’HUMIDITÉ POUR NOTRE BIEN-ÊTRE ?

Avec une humidité relative de 65 % ou plus, le corps humain est affecté négativement et le risque de formation de moisissures augmente.

Ce ne sont certainement pas des conditions saines pour vous ou votre famille.

La solution pour se débarrasser de ce danger est donc l’achat d’un déshumidificateur. Mais nous savons que le nombre de marques, de modèles et de versions sur le marché peut susciter un certain doute quant au choix du modèle le plus approprié.

QUI DOIT UTILISER UN DÉSHUMIDIFICATEUR ?

Toute personne qui souhaite corriger ou prévenir des affections des voies respiratoires telles que l’asthme ou la rhinite chronique. La charge microbienne de l’air que vous respirez dans un environnement humide peut aggraver les symptômes de ces affections ou même les faire apparaître pour la première fois.

Il convient particulièrement aux femmes enceintes et aux personnes dont le système immunitaire est affaibli, qu’elles aient ou non des problèmes respiratoires antérieurs.

Les personnes ayant une ordonnance doivent prévenir l’apparition de moisissures et de champignons, car ceux-ci représentent un réel danger et sont capables de causer de graves problèmes. Un espace contaminé peut provoquer, outre des maladies respiratoires, des allergies, des troubles du rythme cardiaque

La moisissure contient des micro-composants nocifs pour la santé, comme les spores, qui voyagent dans l’espace vital et se répandent de manière incontrôlée dans l’air.

En outre, l’odeur est plus que désagréable et les taches qui adhèrent au mur suggèrent une mauvaise hygiène ou des habitudes de nettoyage mauvaises ou inexistantes.

Les mères et les pères s’inquiètent de la santé de leurs bébés. Les enfants sont très sensibles aux changements d’atmosphère et peuvent tomber malades en un clin d’œil si les conditions dans l’espace dans lequel ils dorment et jouent ne sont pas optimales.

Même lorsque nous, les adultes, ne remarquons pas l’humidité, celle-ci les affecte. Les acariens, les bactéries et les champignons se développent grâce à elle, flottent dans l’air et sont respirés par les bébés et les enfants. Certains des symptômes peuvent être : des yeux larmoyants, un écoulement nasal ou une suffocation, des éternuements, une toux, des démangeaisons, un essoufflement, des difficultés respiratoires, des maux de tête et, dans certains cas critiques, des crises d’asthme.

Les personnes âgées menacées d’infections pulmonaires Comme pour la santé des enfants, celle des personnes âgées est particulièrement délicate.

Pour les protéger contre la bronchite, la pneumonie, les douleurs osseuses et la sensibilité, il est conseillé de leur fournir une température adéquate et un environnement suffisamment sec.

Toute personne qui souhaite prendre soin de sa maison et de ses meubles, ainsi que de la santé de son foyer. Dans les endroits très humides, les meubles sont rapidement touchés.

Divers matériaux tels que le rembourrage, le liège, la mousse, le métal ou le bois (il soulève le contreplaqué et déforme le parquet) subissent une détérioration considérable lorsqu’ils sont exposés à des environnements excessivement humides.

Les propriétaires d’immeubles dans lesquels des travaux de construction ou de rénovation ont été effectués. Les matériaux tels que le béton, le plâtre frais ou la peinture doivent atteindre le bon niveau de sécheresse pour bien se déposer.

LES AVANTAGES LES PLUS IMPORTANTS DES DÉSHUMIDIFICATEURS

Ils réduisent les taux d’humidité élevés qui, comme nous l’avons vu, sont liés à de nombreux problèmes respiratoires. Ce fait est prouvé d’un point de vue médical.
L’humidité excessive crée un terrain idéal pour les acariens qui vivent dans les meubles, les tapis et les draps. Ces acariens morts et leurs excréments sont un symptôme déclencheur pour les personnes souffrant de maladies respiratoires. Réduire l’humidité avec un déshumidificateur permet d’exterminer les acariens et d’éviter qu’ils ne deviennent des déclencheurs de l’air en améliorant la qualité de l’air que vous respirez.

Ils empêchent le développement de moisissures. Une mauvaise ventilation, des fuites et une forte humidité sont à l’origine de ce problème courant dans de nombreux foyers.
La moisissure noire, qui est la plus toxique, peut se développer à partir de 50% d’humidité. Avec les nouvelles augmentations, les champignons prolifèrent de manière incontrôlée et peuvent représenter un risque élevé pour la santé des humains et des animaux de compagnie.

Elle met fin à la condensation. Le matin, au réveil, de la condensation apparaît souvent à l’intérieur des fenêtres. C’est un signe évident que la pièce a des problèmes d’humidité.

La vapeur d’eau contenue dans l’air devient liquide au contact d’une surface froide, en l’occurrence le verre (mais il peut aussi s’agir de carreaux ou d’autres matériaux). Cela crée un film d’eau qui affecte toutes les zones adjacentes de manière très négative : taches sur les murs, décoloration, écaillage, bois gonflé, aluminium détaché, rouille…

À QUOI FAIRE ATTENTION LORS DE L’ACHAT D’UN DÉSHUMIDIFICATEUR

La relation entre la capacité d’extraction, l’humidité relative et la température ambiante.

Une erreur courante est de penser que la capacité d’absorption est égale à la capacité du réservoir. Cependant, cela n’a rien à voir avec cela, mais avec l’humidité relative et la température ambiante.

En bref, l’humidité relative est la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air. Plus l’humidité relative est élevée, plus l’appareil doit faire des efforts pour abaisser les niveaux, plus la puissance et la ventilation nécessaires pour y parvenir sont importantes.

D’autre part, la température a également une influence, et elle est importante. L’air chaud laisse passer plus de vapeur d’eau. Par conséquent, avec la même vapeur d’eau, l’humidité relative est plus élevée (et plus difficile à éliminer) dans les environnements froids que dans les environnements chauds.

Une humidité élevée est également très gênante en été. Cela se produit parce que l’évaporation de la sueur est le principal moyen de dissiper la chaleur corporelle et que la forte humidité rend cette fonction difficile, de sorte que l’on peut ressentir une température plus élevée que le vent froid.

Les fabricants de déshumidificateurs mesurent généralement la capacité de déshumidification à 80 % d’humidité relative et à 30° de température. Toutefois, si, par exemple, un modèle particulier peut absorber 10 litres d’air dans ces conditions, il faut tenir compte du fait que son efficacité diminuera si l’humidité relative est plus élevée ou la température plus basse qu’indiqué.

L’endroit où vous en avez besoin

Nous avons déjà vu que l’humidité peut apparaître à plusieurs endroits où elle n’est pas la bienvenue. Mais la chambre d’un enfant est-elle la même qu’une buanderie, une cave ou un placard à chaussures ?

Chaque endroit a ses particularités : la chambre des enfants est généralement petite, mais plus grande que la buanderie. Cependant, dans le premier cas, nous aurons besoin d’un dispositif très silencieux, alors que dans le second, cet aspect peut être complètement ignoré.

Lorsque le problème s’étend à toute la maison, il n’y a rien à faire avec un petit appareil. Vous avez besoin d’un appareil puissant qui peut être déplacé facilement d’une pièce à l’autre.

Si, par exemple, il s’agit d’une serre ou d’une épicerie, l’utilisation de l’hygromètre sera essentielle.

De même, nous devons observer attentivement les conditions géologiques et climatiques. Fait-il très froid en hiver ? Il est alors essentiel que le déshumidificateur soit équipé d’un système antigel. Il pleut souvent ou vous êtes près de la côte ? Vous aurez certainement besoin de plus de pouvoir.

LA CONCEPTION ET LES DIMENSIONS DES DÉSHUMIDIFICATEURS

Cela peut sembler trivial, mais ce n’est pas le cas. Notre maison est notre refuge, notre endroit préféré dans le monde. Nous prenons grand soin de son ameublement et de sa décoration pour nous sentir à l’aise et, franchement, nous apprécions également le design des appareils que nous achetons.

D’autant plus que son champ d’action ne se limite pas à la seule cuisine et que, de plus, il s’agit d’une machine qui est généralement de taille considérable.

Le déshumidificateur est amené dans le salon, le hall d’entrée et même dans les chambres. Par conséquent, une esthétique moderne et agréable se combinera avec le reste de l’environnement (ou du moins passera inaperçue).

LE SÉCHAGE DU LINGE AVEC LE DÉSHUMIDIFICATEUR

Parfois, les vêtements semblent mettre des siècles à sécher, et quand ils le font, ils sont trempés dans l’odeur de l’humidité. Cela se produit généralement en hiver, lorsque l’air est froid et ne permet plus le passage de la vapeur d’eau (que les vêtements doivent libérer pour sécher).

Si vous connaissez bien cette situation, vous devriez choisir un modèle de déshumidificateur multifonctionnel avec séchage du linge.

Les instructions sont simples : accrochez vos vêtements dans un petit espace bien fermé et aéré. Placez l’appareil directement en dessous et sélectionnez le mode de séchage du linge. Si vous n’avez pas un petit espace, vous pouvez utiliser du plastique sur le dessus du porte-vêtements pour augmenter l’efficacité. Assurez-vous que l’entrée et la sortie d’air sont libres.

Cette fonction est réglée pour utiliser le ventilateur en mode rapide et maintenir l’humidité autour de 20%. Les vêtements sèchent beaucoup plus vite et ne sentent pas mauvais.

LA PURIFICATION DE L’AIR AVEC LE DÉSHUMIDIFICATEUR

De nombreux modèles incluent cette propriété, mais à quoi sert-elle ? Pour, en plus de déshumidifier, nettoyer l’air des particules et ainsi éviter les conditions dont nous avons parlé précédemment.

Ils sont également très utiles dans les endroits où des animaux de compagnie sont présents, car ils émettent des poils et des pellicules que nous finissons par respirer.

DÉSHUMIDIFICATEUR ET FILTRE À HÉPATIQUE

Le HEPA (High Efficiency Particle Arresting) est un filtre à air à haute efficacité, bien qu’il ne soit pas le seul à pouvoir garantir une qualité élevée. Aujourd’hui, de nombreux matériaux innovants, tels que le charbon actif, sont utilisés dans la production de filtres à air.

Lorsque l’appareil est équipé de filtres amovibles, il est important de les désinfecter régulièrement. Certains peuvent être lavés sous le robinet, d’autres peuvent être brossés, aspirés ou même trempés dans un produit désinfectant quelconque.

LES FRAIS D’ENTRETIEN D’UN DÉSHUMIDIFICATEUR

Pour commencer, la consommation d’électricité. Il est conseillé de choisir un déshumidificateur réfrigérant (avec condenseur) car il consomme moins et est plus économique que le type déshydratant.

Dans tous les cas, si vous vous inquiétez de la consommation, il est préférable d’investir un peu plus dans un modèle qui permet une mise en marche et un arrêt automatiques. Vous économiserez beaucoup plus d’énergie qu’avec les seuls modèles manuels.

Si les filtres ne sont pas lavables, vous devez vous renseigner sur le prix des pièces de rechange et la fréquence à laquelle vous devez les remplacer par des pièces neuves.

L’investissement nécessaire à l’achat d’un bon déshumidificateur sera rapidement amorti grâce à de nombreux facteurs tels que

Économies de chauffage : comme il est considérablement plus coûteux de chauffer l’air humide que l’air sec, il est possible de réduire de deux ou trois degrés l’humidité relative lorsque celle-ci est ramenée à des paramètres normaux (45-65%).
Économies sur les réparations des maisons : en raison des dégâts matériels causés par l’humidité. Fenêtres, murs, plafonds, sols, finitions et joints.
Des économies sur les meubles, les appareils électroménagers, les chaussures et les vêtements neufs : en se débarrassant de ceux qui sont endommagés par l’humidité.

Pour vous donner une idée, nous avons fait un calcul estimatif :

Le modèle 16 litres consomme 520 w/heure, ce qui signifie qu’au prix du kw/heure (environ 0,12 euros), si nous l’utilisons 4 heures par jour, nous aurons un coût d’environ 91 euros / an.

Lorsque nous optons pour le modèle qui consomme moins, avec 60w/heure, avec le même temps d’utilisation, nous obtenons un coût annuel de seulement 11 euros.

C’est-à-dire qu’en fonction de sa puissance, un déshumidificateur peut augmenter la facture d’électricité de 0,90 à 7,5 euros par mois. Compte tenu des avantages qu’elle nous apporte, nous pensons que cela peut être une dépense utile.

COMMENT UTILISER UN DÉSHUMIDIFICATEUR ET EN TIRER LE MEILLEUR PARTI

La moisissure s’est-elle déjà manifestée ? Nettoyez avant de commencer à utiliser le déshumidificateur. Utilisez un mélange d’eau (3/5), de détergent (1/5), de bicarbonate de sodium (1/5) et une pincée d’eau de javel. Lavez également tous les vêtements qui puent.
En continuant à l’utiliser, vous verrez que la moisissure ne repousse pas et que les murs, les meubles et les vêtements restent propres et désodorisés.

Ne placez jamais l’appareil près d’une source de chaleur (radiateur, poêle, four, cheminée…).
Veillez à ce qu’il ne soit même pas mouillé. La température et l’eau sont des facteurs qui affectent l’hygrostat que certains déshumidificateurs ont incorporé. Ce compteur ne fonctionnera pas correctement si les conditions réelles dans la pièce sont affectées.

Si vous avez l’intention d’utiliser le système d’évacuation, n’oubliez pas de placer l’appareil sur une surface plus élevée pour permettre à l’eau de s’écouler de manière fluide par le tuyau.

Ces appareils sont conçus pour être utilisés en continu pendant de nombreuses heures, mais si vous pensez que vous pourriez oublier de l’éteindre lorsque vous n’en avez plus besoin, il est préférable de choisir un modèle programmable avec une minuterie. Cela permettra de prendre soin du moteur du compresseur et de prolonger sa durée de vie.

Consultez toujours le mode d’emploi et gardez les filtres propres pour assurer un fonctionnement optimal du déshumidificateur.
Pour aider le déshumidificateur, effectuez de petites actions quotidiennes telles que : maintenir la maison suffisamment aérée, régler le chauffage à un maximum de 23°, fermer les portes et les fenêtres avant utilisation, ne pas faire sécher les vêtements mouillés sur les radiateurs et couvrir les casseroles et les poêles pendant la cuisson.

Un déshumidificateur asséchera la pièce et, selon le modèle, améliorera la qualité de l’air ; mais gardez à l’esprit qu’il ne s’attaquera pas à la racine du problème.

Faire le travail nécessaire pour éliminer les fuites, la filtration. C’est un investissement qui vaut la peine d’être fait. Après les travaux, continuez à utiliser le déshumidificateur pour renforcer la prévention de l’humidité.

POURQUOI L’HUMIDITÉ DOIT ÊTRE CONTRÔLÉE

L’eau est la source de la vie. Il est indéniable que la nature, les animaux, les plantes… ont tous besoin d’eau pour poursuivre leur cycle de vie. Nous ressentons souvent l’importance d’être bien hydraté, à la fois intérieurement et extérieurement, et nous connaissons tous les problèmes que le manque d’eau peut causer, tant dans la nature que chez les êtres vivants : sécheresse, déshydratation…

Il existe également des problèmes de santé que l’excès d’humidité peut provoquer. Par exemple, nous savons déjà qu’un excès d’eau peut inonder un légume et même causer la mort.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES D’UN EXCÈS D’HUMIDITÉ SUR LA SANTÉ HUMAINE ?

Nous parlerons dans un cas de ce que l’on appelle l’humidité intra-muros, c’est-à-dire le niveau d’humidité qui existe dans l’environnement de nos espaces de vie, comme les différentes pièces de notre maison et de notre bureau ou de notre lieu de travail – rien à voir, donc, avec l’eau que nous ingérons pendant la journée !

Tout comme un faible taux d’humidité dans l’environnement peut avoir des effets négatifs sur notre santé, un taux d’humidité supérieur à 65 % peut également être nocif pour l’organisme. Le problème n’est pas tant l’humidité elle-même, mais les micro-organismes qui se reproduisent sur les surfaces humides.

Lorsque l’humidité ambiante, c’est-à-dire la vapeur d’eau qui “flotte” dans l’air, se condense, l’eau liquide se dépose sur des surfaces telles que les tapis, les murs, les plafonds… Si ces surfaces sont bien ventilées et ensoleillées, l’eau condensée s’évapore à nouveau avec la chaleur. Cependant, dans les pièces mal ventilées et à forte humidité ambiante, les zones ombragées de la pièce auront tendance à être humides en permanence : l’endroit idéal pour la prolifération des acariens et des moisissures.

Les acariens responsables de l’humidité

Les acariens sont des organismes microscopiques dont l’habitat (entre autres) est l’environnement domestique. En d’autres termes, même si nous ne les voyons pas, on peut les trouver dans nos maisons. Les acariens vivent de préférence dans des environnements présentant un taux d’humidité de 70 à 80 %. Dans les maisons où le taux d’humidité est élevé, leur vie est prolongée et ils se reproduisent beaucoup plus. En d’autres termes, dans les environnements à forte humidité, les acariens vivent à leur guise. Le problème est que tant les excréments de ces micro-organismes que les acariens morts eux-mêmes sont la cause de diverses allergies respiratoires. En outre, environ 80 % des patients asthmatiques sont également allergiques aux acariens, de sorte que les symptômes de l’asthme s’aggravent dans les environnements humides. Par conséquent, vivre dans un environnement avec plus de 60% d’humidité peut être dévastateur pour les personnes souffrant d’allergies respiratoires et d’asthme.

lorsque les spores sont déposées sur une surface humide, comme un mur ou un tapis de notre maison qui n’est pas atteint par les rayons du soleil, elles commencent à se nourrir sur la surface à laquelle elles sont attachées, en grandissant et en se reproduisant.

La moisissure n’apparaît pas seulement dans les taches sur les murs ou au plafond : il existe aussi des champignons qui se développent sur les tapis et les tapisseries, sur les aliments, sur le bois, sur le papier…

Cependant, outre le fait qu’il est désagréable de voir une tache de moisissure sur un mur, sur le sol ou sur la porte d’un placard, le pire dans la prolifération de ces organismes sont les effets négatifs qu’ils ont sur la santé. Les symptômes associés aux moisissures comprennent, comme pour les acariens, différents types d’allergies respiratoires et des symptômes asthmatiques.

Par conséquent, les problèmes d’humidité de l’air touchent principalement les personnes atteintes de certains types de maladies respiratoires chroniques, mais aussi d’autres types de patients, comme les personnes souffrant de rhumatismes. En outre, les enfants et les personnes âgées y sont particulièrement sensibles, car ils n’ont pas la résistance et le système immunitaire des adultes en bonne santé.

Infections respiratoires. Selon diverses études, un taux d’humidité de 70 % ou plus augmente considérablement la possibilité d’infections virales et bactériennes.

Problèmes d’asthme. En particulier dans les maisons où il y a des enfants ou des personnes souffrant d’asthme, nous devons être particulièrement attentifs aux problèmes d’humidité. Des études montrent également que la probabilité de développer de l’asthme chez les enfants âgés de 1 à 7 ans a doublé dans les environnements intérieurs humides, avec une forte prolifération d’acariens, de champignons et de moisissures. De plus, 80 % des personnes souffrant déjà d’asthme sont également allergiques aux acariens, et voient donc leurs symptômes s’intensifier lorsqu’elles sont exposées à des environnements humides.

Problèmes d’allergies. Selon des études, les réactions allergiques respiratoires s’aggravent dans les environnements très humides, augmentant la possibilité de contracter des maladies respiratoires et pulmonaires chroniques.

Aggravation des symptômes de rhumatismes et d’autres maladies osseuses. Bien qu’il soit maintenant conclu qu’une humidité élevée n’est pas en soi la cause de ces maladies, il est un fait que la douleur et l’inconfort causés par les rhumatismes, l’arthrose et d’autres problèmes osseux augmentent dans ce type d’environnement.

Problèmes de moisissure aux fenêtres Mais comment connaître le taux d’humidité de votre maison ? Tout d’abord, si vous savez qu’il y a de l’humidité et/ou des taches fongiques qui se développent dans les coins entre le sol et les murs de votre maison, c’est une raison plus que suffisante pour suspecter que le niveau est suffisamment élevé. En outre, plus il y a de personnes qui vivent dans votre maison, plus le taux d’humidité sera élevé. Si votre maison est mal ventilée et comporte des zones qui ne sont jamais atteintes par la lumière des fenêtres, vous avez déjà un autre facteur en votre faveur. À l’intérieur de chaque maison, il y a aussi des zones particulièrement sensibles à l’humidité : salles de bains sans fenêtre, cuisines et pièces de séchage…

Pour mesurer le taux d’humidité dans votre maison, il vous suffit de vous procurer un hygromètre, un appareil simple que vous pouvez acheter dans n’importe quel magasin spécialisé, et dont la principale utilité est de mesurer l’humidité de l’air.

Si vous constatez que le niveau d’humidité dans votre maison est supérieur au niveau recommandé (plus de 60%), vous devez savoir qu’il n’existe aucun moyen efficace d’éliminer les spores de moisissures et autres éléments flottant dans l’environnement : la seule solution est de réduire le niveau d’humidité dans l’environnement, d’éviter la condensation et, avec elle, la prolifération désagréable de ces organismes. Par conséquent, l’option la plus rapide et la plus efficace est d’utiliser un déshumidificateur électrique.